la troupe soliles
118074089_3502576319774984_4734670935856

 LA TROUPE 

NOTRE PROJET À L'ORIGINE

La fondation de la Troupe Solilès, en 2009, fut motivée par un désir de réaction au paysage dramatique de notre époque, par l’envie d’apporter une génération nouvelle sur la scène, et surtout par le souhait de poursuivre une filiation artistique très claire dont nos acteurs sont les héritiers. Sans reproduire les succès et les défaites du passé, il convenait lors de notre création de bien connaître la tradition dans laquelle nous nous inscrivions pour à notre tour, jeunesse aidant, innover.

Cette structure professionnelle est née dans un contexte culturel, social et économique turbulent, à l’ère de la mondialisation, entamée par une succession de crises financières, morales et identitaires. Impossible dès lors de faire du théâtre « comme avant ». Dès notre constitution, il nous a paru toutefois important de poursuivre les espoirs des compagnies dramatiques de l'après-guerre ayant oeuvré pour la décentralisation, c'est à dire l’idée que les grandes œuvres de l’humanité doivent être partagées au plus grand nombre. C’est dans ce but que nous essayons et parvenons souvent à inventer des outils. Nous obligeons à prendre des chemins nouveaux pour que vive le théâtre, et c'est en associant toujours plus le public comme partenaire principal que nous parvenons à imaginer des chemins neufs.

 

 CE QUE NOUS JOUONS 

Notre répertoire connaît une alternance des registres et des époques. Aux deux tiers, il est composé d’œuvres classiques, d’auteurs de toute l’Europe (Molière, Collodi, Shakespeare, Hugo…). Les autres textes sont des choix très réfléchis. Les écritures nouvelles doivent être à nos yeux dignes des grands poètes du passé.  Karl Valentin, Roland Dubillard, Boris Vian et d’autres s’invitent ainsi à notre grille. Quant à notre travail sur l’interprétation, il fut consacré de 2009 à 2013 à la recherche du jeu de tréteau. Depuis 2014, nous avons entamé une autre recherche - n’enlevant rien à notre quête absolue de parler concret et de souffle de vérité -, celle d’un travail de mise en scène et d’un engagement physique en lien avec les plus grands chefs-d’œuvre de la peinture et de la sculpture classique.

Dans la forme, dans la pensée, dans notre capacité à inventer des outils, nous affirmons et revendiquons l'héritage artistique qui nous a été transmis. Nous avons choisi de poursuivre et de réinventer cette tradition, née d'abord du renouveau entamé par Jacques Copeau, poursuivi par le Cartel, et par les pionniers de la décentralisation dramatique, de Dasté à Debauche.

_MG_8295_.jpg
 
 
FRA_3768.jpg

 LA DÉCENTRALISATION 
AU COEUR DE TOUT 

A cet effet, nous nous sommes installés en 2012 à Saint Valery sur Somme, pour entamer un nouvel acte de décentralisation dramatique. Sur le territoire de la Baie de Somme tout entier, en plus de continuer notre diffusion à l'échelle nationale, nous travaillons au plus près des habitants pour leur proposer un théâtre régulier, ayant vocation de service public de la pensée et du divertissement. Ainsi, nous donnons une programmation à l'année de petites pièces, lectures, cafés-chantant; nous créons nos spectacles au coeur de la cité, nous menons de nombreuses actions culturelles sur le territoire et organisons chaque année le festival Les Mots Buissonniers, selon la formule consacrée de Vilar "une compagnie, un théâtre, un festival".

La Troupe Solilès est soutenue par la Région Hauts-de-France, le Conseil Départemental de la Somme, la Communauté d'Agglomération de la Baie de Somme & la ville de Saint Valery sur Somme.