festival itinérant en milieu rural
 du 7 au 29 novembre 2019 

poème 

dans les villages et dans les bourgs

« bonjour » ressemble encore à un souhait

le jour sera bon pour les puits

pour les champs et pour les canards

le jour sera bon pour les troupeaux et pour l’amour

et pour le pain qu’on va pétrir

 

dans les villages et dans les bourgs

si tu cries au secours

la terre te dit

fais comme moi prends patience

les bourgeons sont prêts déjà en novembre

et toute la traversée de l’hiver

ils auront froid

mais si les arbres criaient au secours

on ne s’entendrait plus

 

dans les villages et dans les bourgs

la mémoire de l’histoire est vieille

comme les murs de la ferme

 

on n’a rien oublié des cathares

ni des enfants morts au chemin des dames

ni du courage qu’il a fallu pour continuer

sans eux

 

dans les villages et dans les bourgs

on a un cœur gros comme un ciel de traîne

on sait les sentiments et les fatigues

et le gros dos on le sait bien

mais aussi la fierté du maïs bien venu

et de la vigne qui à l’heure dite est lourde

et le contentement de la moisson

et le langage de la terre qu’on retourne

comme si de l’autre côté rendormie

elle alignait des rêves de fécondité

 

dans les villages et dans les bourgs

certains savent le respect dû

à monsieur l’instituteur ou à madame

ils ont transporté dans leurs bagages

tout le savoir à venir des enfants

c’est une sacrée semaille

et que chacun en profite jusqu’à la septième génération

et les enfants lèvent la tête et la tiennent

bien droite

 

dans les villages et dans les bourgs

les femmes ont trois métiers à plein temps

l’exploitation de la ferme

la charge des enfants

et les affaires étrangères

que ce soit la vie des voisins

ou des responsabilités qu’elles ont acceptées

en plus pour aider

 

dans les villages et dans les bourgs

les hommes parfois préfèrent travailler

que parler

et ils plissent les yeux

comme des capitaines au long cours

car ils savent écouter ce que disent

le vent les étoiles et les chevreuils

 

dans les villages et dans les bourgs

même les orphelins ont un parent

on l’appelle monsieur le maire

c’est lui qu’on vient voir

quand rien ne va plus

c’est lui qui fait front

l’entraide est vaste jusqu’à l’horizon

même les cailloux vous portent

même le fou à la dérive est un familier

et l’alcoolique est le fils de quelqu’un

ne pas être seul ça compte

 

 

dans les villages et dans les bourgs

il y a encore une vraie civilisation

du bornage et du partage

et de la limite et du don

et de l’accueil à bras ouverts

on se croirait en afrique

 

dans les villages et dans les bourgs

le ciel a donné la couleur des yeux de chacun

et ils auront beau décider ce qu’ils veulent

à la grande ville

le soleil se lèvera demain dans ces yeux-là

car le plus petit pré est plus savant que trois cents

décrets

pris dans la grande ville

hé dans la grande ville

ils octroient je ne sais quel bureau de poste

croyant apporter chez des sauvages

un peu de civilisation

il ne faut pas confondre

nous savons nous qui sont les barbares

et qui sont les enfants de la terre

 

dans les villages et dans les bourgs

des trésors sont cachés dans les profondeurs

comme au fond des flots les trésors des pirates

on les appelle

la loyauté

la belle ouvrage

la parole donnée

le langage des racines

les prophéties des nuages qui couvent

le dialogue avec le vent

et la courtoisie des abeilles

pierre debauche